Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le violon de la marquise a retrouvé ses terres

Article de La Nouvelle République

Ce dimanche 31 octobre, 280 personnes ont assisté au concert du virtuose Renaud Capuçon à l’église Saint-Blaise. « Cher Renaud Capuçon, pourquoi êtes-vous ici en compagnie de Guillaume Bellom ? Tout a commencé en 2017, lorsque vous avez présenté votre violon Guarnerius dans l’émission Fauteuils d’orchestre. Les Bélâbrais qui vous écoutaient ce soir-là ont reconnu ce violon qui a appartenu à Marie-Charlotte Vincent de Panette, fille du vicomte de Panette, et épouse du dernier marquis de Bélâbre, Jacques Le Coigneux. C’est un grand honneur de vous recevoir », a souligné Laurent Laroche, le maire de la commune.
Ce violon du luthier Bartolomeo Guarneri, qui fut le grand rival d’Antonio Stradivarius au 18e siècle, a été fabriqué en 1737 à la demande de Jean-Baptiste Vuillaume, puis acheté en 1846 par le vicomte Vincent de Panette de Bourges. Il est resté soixante-quatorze ans dans cette famille. Il subsiste aujourd’hui dans le monde une soixantaine de ces instruments contre 600 stradivarius. Vendu à plusieurs reprises, le violon de Panette a été joué pendant près de cinquante ans par Isaac Stern, avant d’être racheté par une banque suisse. Il est la propriété du virtuose depuis 2016.
Accompagné au piano par Guillaume Bellom, l’artiste a interprété des pièces de César Franck, Debussy, Schumann et Massenet pour ce concert d’une qualité exceptionnelle. « Avec ce violon, j’ai le sentiment d’avoir une palette de couleurs infinies, qui me donne accès à un monde imaginaire d’une grande richesse » a expliqué le virtuose, avant de dire : « Je reviendrai à Bélâbre. »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :